Image default
Formation / Education

Comment aider votre enfant pendant sa scolarité ?

Si pour certains enfants, apprendre à écrire, apprendre à lire, apprendre tout court se fait de manière naturelle, pour d’autres en revanche, cela peut relever du véritable parcours du combattant. Difficultés d’apprentissage, de concentration, démotivation … quels que soient l’âge et le niveau scolaire de l’enfant, il faut faire face aux difficultés scolaires. C’est sans doute votre cas. Vous naviguez sans doute entre désarroi et hyper-réactivité. Pour assurer son présent aussi bien que son avenir, vous trouverez ci-après quelques conseils afin de vous permettre d’accompagner au mieux la scolarité de votre enfant

Les livres, des alliés pour accompagner les enfants

Dès son plus jeune âge et tout au long de sa scolarité, il est important de proposer des livres éducatifs. En effet, il a été mis en avant que les enfants qui grandissent dans un environnement riche en livres ont l’opportunité de développer de nouvelles manières de penser, d’assembler, de combiner, de créer, de faire preuve de flexibilité … de développer leur désir d’apprendre tout simplement. Spécialement conçus par tranches d’âge, les livres pour petits et grands participent alors au développement de sa créativité, de son imaginaire, de son raisonnement et stimulent ses apprentissages à l’image du vocabulaire. Ces livres parfois très ludiques avec des gommettes, des stickers, des visuels attractifs ou des effets sonores notamment, permettent alors de capter sa curiosité, de lui permettre d’acquérir plus facilement les fondamentaux de manière ludique. L’air de rien, les livres sont des atouts incontournables si vous souhaitez accompagner votre enfant dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture, des sons, des formes, des couleurs, des chiffres et des lettres. Et, le fait de partager avec lui ses lectures est aussi l’occasion de profiter d’un moment de complicité.

Les écrans, des outils à utiliser avec modération

Téléphone intelligent, tablette, télévision, ordinateur ou encore console de jeu, les écrans font partie de l’environnement de votre enfant. Bien que ces écrans facilitent grandement notre quotidien, pour accompagner votre enfant il convient d’y avoir recours avec modération. De plus en plus, les études scientifiques et médicales mettent en avant les ravages des écrans. C’est pourquoi, il est recommandé aux tout-petits, de moins de 2 ans de ne pas s’exposer aux écrans. Entre 2 et 5 ans, votre enfant ne devrait pas y passer plus d’une heure tous appareils confondus. Au-delà de 5 ans, ce temps ne devrait pas excéder 2 heures par jour notamment. En réduisant, contrôlant le temps passé devant les écrans vous favorisez les interactions de votre enfant avec son environnement, son entourage, mais lui permettez aussi de lire, de jouer. Une attitude au regard des écrans qui n’est pas vain au regard des effets qui nuisent aux développements d’habiletés motrices indispensables à son bien-être à l’image : des difficultés d’attention, des problèmes de sommeil, d’une mauvaise estime de soi, des problèmes de santé comme l’obésité ou la myopie, des capacités cognitives moins élevées, de faibles habiletés sociales, une moins bonne motricité, mais aussi de plus en plus d’une dépendance (d’ailleurs on parle aujourd’hui d’héroïne numérique »). Pour profiter des bons aspects des écrans, établissez un cadre, des limites, mais soyez aussi à ses côtés.  

Les devoirs, un passage incontournable à suivre

Bien que la circulaire du 29 décembre 1956 soit sans ambiguïté « aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe », ces derniers existent encore et ne seraient pas dépourvus d’intérêts. En effet, les devoirs lui permettent d’approfondir ses connaissances, d’aborder en détail ce qu’il n’a pas compris et d’apprendre à gérer son temps pour acquérir de nouvelles connaissances. Les devoirs lui permettent aussi de prendre conscience de ses progrès, de ses difficultés tout en le rendant responsable. Pour l’accompagner, prenez le temps de le questionner sur ces derniers, de les vérifier de temps en temps, de réserver un moment précis pour les faire. Vous pouvez aussi utiliser le dispositif d’aide aux devoirs mis en place par l’établissement scolaire. Assurez-vous que votre enfant n’a pas de problème de vision, d’audition, qu’il se porte bien médicalement, mais aussi socialement à l’école. Participez aux réunions proposées par l’établissement scolaire et n’hésitez pas à faire le point avec son enseignant au besoin. Pensez aussi au soutien scolaire en optant pour des cours particuliers pas comme les autres, loin de la formule traditionnelle qui est un calque de l’établissement scolaire.

D'autres articles

Comment trouver une place en crèche

Journal

Améliorer son anglais : et si un séjour linguistique aux USA était la solution ?

Journal

Misez sur les admissions parallèles pour préparer votre concours

Journal

Pourquoi s’inscrire dans une école de maquillage

Journal

Pourquoi choisir le métier d’expert-comptable

Journal

Obtenez votre licence Pro à Strasbourg

Journal