Image default
Condition Féminine

Douze idées reçues et clichés sur le libertinage

A force d’entendre – et de lire – toute une série de clichés, idées reçues et autres rumeurs sur le monde libertin, nous avons eu envie de mettre à plat quelques uns des ragots qui persistent sur la sexualité des couples libertins et sur la vie des clubs échangistes.

Voilà qui n’a rien de nouveau : les rumeurs ont la dent dure contre le libertinage, comme d’ailleurs contre toutes les sexualités un peu différentes.

A tel point que certain(e)s, qui pourraient être tentés, n’osent pas se lancer, croyant dur comme fer à la véracité de certains clichés persistants sur l’échangisme ou les clubs libertins. Nous avons tenté d’y voir plus clair et de faire le tri dans ces idées reçues

Les idées reçues sur le libertinage

– Le libertinage est réservé à un cercle fermé, à une élite

Faux. Oubliez les clichés véhiculés par certains films. Les clubs libertins ont pignon sur rue, tout comme, d’ailleurs, les sites de rencontres libertines. S’il est vrai qu’il est plus facile d’accéder à certains lieux ou à certaines soirées en étant en couple, le libertinage pour tous et toutes est une réalité.

A condition d’être majeur, bien sûr, il est possible d’avoir accès à la vie libertine à n’importe quel âge, quelques soient vos revenus, votre catégorie socioprofessionnelle, ou votre physique. Évidemment, certains libertins se limitent à un cercle fermé, plus ou moins secret, mais c’est là une infime partie de la population libertine qui passe souvent par internet pour voir les petites annonces parisiennes.

– Le libertinage, c’est le sexe pour le sexe

Vrai. Personne ne va dans un lieu échangiste pour y trouver l’amour de sa vie. Et pourtant, de vraies relations se lient dans le milieu libertin. Ainsi, libertinage et amitié sont très loin d’être incompatibles.

Et même dans les relations sexuelles, à proprement parler, rien n’exclue a priori, tendresse, et – pourquoi pas ? – béguin passager. Ce n’est pas parce qu’on se donne du plaisir réciproque, sans rien attendre pour le futur, qu’on est des bêtes !

– Ce sont les hommes qui poussent leurs femmes à se lancer dans le libertinage

Faux. Lorsqu’on demande à des couples libertins lequel des deux a proposé à l’autre de se lancer, on est très loin de ce cliché. En gros, un tiers des couples se lance à la demande de monsieur, un tiers à celle de madame, tandis que l’autre tiers ne sait dire qui est à l’initiative des débuts libertins du couple.

Les idées reçues sur les clubs libertins

– Les clubs échangistes ne sont fréquentés que par des beaufs

Faux. Cette idée a pourtant été véhiculée par quelques parutions récentes, toutes lancées par des personnes bien mal informées. Les clubs libertins reflètent juste fidèlement la réalité socioculturelle de l’endroit où il se trouvent.

Bien sûr, il existe des clubs plus « select » que d’autres et, à l’inverse, des lieux plus ou moins « démocratiques ». Mais n’importe quel observateur est immédiatement surpris de voir à quel point la population d’un établissement libertin lambda correspond à la réalité sociologique de la France. Ce qui, de par le fait, n’empêche pas de tomber sur des balourds, des homophobes, des racistes…

– Dans un club libertin, on est obligé de « pratiquer »

Faux. Et archi-faux. Si la clientèle des clubs libertins n’apprécie pas particulièrement certaines curiosités malsaines (voire moqueuse ou réprobatrice), nul n’est obligé à quoi que ce soit dans un club libertin. La liberté sexuelle inclue la liberté de dire « non ».

A l’inverse, si vous acceptez l’invitation d’un couple libertin à assister à une soirée coquine à domicile, mieux vaut trouver le dit couple à son goût. Faute de quoi, vous passerez assurément pour des pique-assiettes.

– Les clubs libertins sont des lieux commerciaux

Vrai. Et alors ? aurait-on envie d’ajouter. Les patrons d’établissements échangistes et libertins investissent parfois des sommes colossales dans leur club. Sans compter leur temps : les clubs restent ouverts bien souvent toute la nuit, parfois plusieurs après-midi dans la semaine, sans compter le nettoyage, la remise en état des lieux…

On peut le regretter, mais nous vivons dans une société capitaliste. Et on voit mal pour quelle obscure raison les clubs libertins ne seraient pas, comme la plupart des espaces de loisirs, des lieux « commerciaux ». (libertinage et fric)

Les idées reçues sur les libertins et libertines

– Les libertines sont toutes bisexuelles

Faux. La bisexualité féminine est monnaie-courante dans le milieu libertin, certes, mais, là encore, nul n’est contraint à quoi que ce soit dans un club échangiste. Vous vous sentez l’âme libertine, mais aucune libido lesbienne ? Pas de souci, faites comprendre gentiment que vous n’êtes pas intéressée par les relations saphiques, et le tour est joué.

Le libertinage est souvent chose bien plus simple qu’on ne le pense.

– Les couples libertins sont plus amoureux que les autres

Vrai et faux. Pour « libertiner », il faut communiquer. Pas de surprise à retrouver dans les clubs libertins et sur les sites échangistes des couples plus unis que ceux qu’on trouve dans la vie de tous les jours. Mais – ne soyons pas angéliques – il existe aussi des couples qui s’ennuient l’un de l’autre et qui viennent chercher dans le libertinage le grand frisson.

A ce propos, nous déconseillons radicalement le libertinage aux couples qui y chercheraient un second souffle à une vie sexuelle totalement éteinte.

– Les couples libertins couchent avec n’importe qui

Faux. On a souvent dit ça des gays, on sait maintenant – il était temps – qu’il n’en est rien. Le libertinage est une forme de sexualité, pas forcément plus « consommatrice » que les autres. Au contraire, avec la démocratisation du libertinage, on voit apparaître de plus en plus de couples très sélectifs quant à leur choix de partenaires.

– Les libertins sont une population à risques (SIDA, IST)

Vrai. Et ce, uniquement dans la mesure où certains ne se protégeraient pas. Oui, la multiplication des partenaires représente en soi un risque, c’est exact. Mais il existe un moyen radical pour se protéger du VIH et autres IST : le préservatif !

– Les couples libertins sont plus chauds que la moyenne

Vrai. On ne va pas prétendre ici qu’on fréquente les lieux échangistes sans avoir un intérêt plutôt développé pour les choses du sexe. Ceci étant dit, nombreux sont les couples qui se lancent dans le libertinage parce qu’il ou elle n’a pas connu d’autres partenaires dans sa vie. Si les couples libertins sont plus chauds que la moyenne, c’est le plus souvent le libertinage qui révèle leur libido, et non l’inverse.

– Les couples libertins sont impudiques

Faux. L’image des clubs échangistes où s’ébattent en toute impudeur des couples libertins est passablement exagérée. Les coins-câlins des clubs, au contraire, offrent de plus en plus d’espaces clos où les couples s’enferment à l’abri des regards indiscrets. Et s’il est vrai que les libertines aiment à se parer de tenues libertines provocantes, il en existe pour tous les goûts : si certains couples échangistes sont effectivement exhibitionnistes, d’autres se la jouent plus pudiques.

D'autres articles

CFCV – Collectif féministe contre le viol

administrateur

Location d’urinoirs féminins : les solutions innovantes de l’entreprise Happee Services

administrateur

Comment toujours bien s’habiller quand vous êtes une femme ?

Emmanuel

Comment une application peut-elle faciliter la vie des jeunes parents ?

Journal

Associations d’entraide aux femmes – Annuaire

administrateur

La victimologie : une histoire récente

administrateur

Médicolégal

administrateur

La clinique victimale comme clinique de la confusion victimant/victimé

administrateur

Etes-vous victime d’un traumatisme psychologique ?

administrateur