Image default
Psycho

Yogi des temps modernes

Etre prof de Yoga ou juste pratiquer le Yoga ne signifie pas qu’on doit tout quitter pour vivre dans un Ashram, se prosterner devant le mur des Gurus et faire vœu de chasteté jusqu’à la fin de ses jours – autant te dire que sinon je serais bien dans la merde.

Il y a quelques semaines, j’ai croisé une de mes élèves dans un bar. On fêtait l’anniversaire d’une copine et j’étais un peu pompette. La semaine d’après, quand un peu honteuse j’ai recroisé cette élève en cours, elle m’a dit : « j’ai pensé qu’en fait, tu étais juste une personne normale ».

Elle avait raison, les profs de Yoga (et moi de surcroît) ne sont pas tous des mystiques… Cela n’a pas toujours été le cas me concernant, huhu.

Quand je me suis lancée à corps perdu dans le Yoga, il y a eu un moment où j’ai complètement vrillé de l’autre côté du Gange – ou plutôt de la Seine. J’ai arrêté la viande, je n’ai plus bu une goutte d’alcool, j’ai stoppé la cigarette. Et je pensais « Yoga » toute la journée. Je bassinais ma mère bipolaire sur « Le Pouvoir du Moment Présent ». Mon entourage m’a A-DO-RE à cette époque.

Je n’avais pas du tout le sentiment qu’il me manquait quoi que ce soit. Au contraire, j’étais super fière de mon nouveau lifestyle. Et pour cause : en pleine effervescence du truc qui était en train de changer ma vie, j’avais envie de le sentir vibrer en moi par tous les pores, et donc de l’incarner du mieux que je pouvais. Puis après un mois et demi en Inde à suivre un rythme de vie bien particulier, je n’avais de toute façon aucune envie de « retox » mon corps tout neuf. Mais je n’ai pas tenu super longtemps… Et c’est tant mieux.

Yoga signifie « union ». L’union du masculin au féminin, du spirituel au matériel, du corps à l’esprit… Et que provoque l’union des opposés ? Réponse : l’équilibre. Mais quand on vit dans une société si dépourvue du sens de l’équilibre, et où de ce fait nous sommes nous-mêmes profondément déséquilibrés, il est bien difficile d’intégrer cela. Même quand on fait du Yoga.

C’est pourquoi mes premiers temps à pratiquer ont été semés d’excès en tout genre : des sessions beaucoup trop intenses pour mon corps quand j’ai découvert le Yoga dynamique ; des semaines entières sans dérouler mon tapis juste pour moi ; et le pire de tout : des moments à culpabiliser pour ne pas avoir été capable d’incarner la parole que je prêchais tous les jours à mes élèves.

Puis un dimanche, après avoir passé le week-end à me sentir totalement étrangère, je me suis dis : STOP. Je suis allée à un cours de Yin Yoga (très lent, très doux…) et à partir de ce moment j’ai repris contact avec moi-même. Depuis, j’adapte tous les jours ma façon de pratiquer mais aussi d’enseigner.

Il n’y a pas de régime à suivre. Il n’y a pas de façon de pratiquer. Il n’y a pas non plus de modèle de pensée ni de dogme à respecter. Au contraire, le Yoga c’est être présent à SOI. Et quand on est présent à soi, on est dans le juste milieu. (Si ce n’est pas le Yoga peu importe, chacun doit trouver sa façon d’être présent à lui-même).

Quand tu te mets en tête de faire une posture ultra compliquée ou bien de courir 15 km, le fais-tu pour frimer sur Instagram et / ou rentrer de nouveau dans ton jean préféré ou parce que c’est TON CORPS qui te le demande ? (Je précise tout de suite : je fais moi-même des postures de Yoga compliquées que je poste sur Instagram avec des hashtags en tout genre et je suis contente quand j’ai des likes mais tu sais quoi, je suis ok avec ça 🙂 Et surtout, je ne fais jamais ces postures sans être échauffée).

De la même façon que quand tu te sers à table une deuxième fois, le fais-tu uniquement par gourmandise ? Je ne dis pas qu’il ne faut pas être gourmand. Au contraire, d’ailleurs la gourmandise n’a jamais tué personne, non. Le poison, c’est la culpabilité. Si tu te sers une deuxième fois, kiffe cette p**** de deuxième ration comme si c’était la dernière de ta vie. Mais demain, n’oublie pas de dérouler ton tapis.

C’est ça, l’équilibre… Faire la différence entre ce qui vient du cœur et ce qui vient de l’égo, parce que ton mental pense qu’en faisant ceci ou cela tu seras mieux. Pourquoi vouloir à tout prix changer ? Tu es exactement comme tu dois être maintenant. LOVE.

D'autres articles

Arrêter de fumer avec le Yoga

Irene

Comment rester peace face à un(e) trou du c** ?

Irene

L’insomnie

Irene

J’ai testé le Strala Yoga avec Prune chez Yoga Village

Irene

Comment maîtriser l’art de gérer ses priorités?

administrateur

Pratique de la Mindfulness avec les enfants dans le soin

Irene

Pourquoi avoir une vision à long-terme de sa vie ?

administrateur

Apprenez à vivre en paix en 8 semaines

administrateur

Comment mobiliser son potentiel pour réaliser un objectif ?

administrateur