Image default
Psycho

Aïe, j’ai mal au dos, puis-je faire du Yoga ?

Lombalgie, sciatique, scoliose… Mais qu’est-ce que vous avez bien pu infliger à mère Nature pour qu’elle vous donne ce dos maudit ? A cause de lui, vous êtes à des années lumière de vous imaginer sur un tapis de Yoga. Et pourtant, c’est justement l’endroit où vous pourriez faire le plus de bien à votre petit dos.

Le Yoga a justement la capacité de réduire les douleurs chroniques de façon bien plus significative que les méthodes traditionnelles. Mais avant tout…

Pourquoi diable j’ai mal au dos ?

Laissez-moi deviner : plus vous avez mal au dos, moins vous bougez car vous avez peur de vous blesser. Et moins vous bouger plus vous avez mal au dos. C’est un peu comme le monsieur sur le paquet de chips, qui mange une chips, qui mange une chips… Je vais vous dire un secret : si votre dos vous fait à ce point souffrir, c’est parce qu’il n’est pas musclé, le vilain.

Sédentarité, position assise prolongée, stress… Finalement, les problèmes de dos et de cervicales sont simplement des réponses logiques à ce que nous infligeons au quotidien à notre corps. Le temps que vous passez avachi sur votre smartphone, par exemple☺

Evidemment, cela n’est pas le cas de tout le monde. Certains métiers pénibles fragilisent considérablement la colonne vertébrale… Là encore le Yoga peut aider mais soyons clair : il ne remplacera jamais un médecin.

Lombalgie, douleurs aux cervicales : bougez…

Autrefois, quand une crise de lumbago apparaissait on vous suggérait de rester alité un moment. Coucher Brutus ! C’est pourtant tout le contraire dont le corps a besoin… L’immobilité réduit la tonicité alors que justement, c’est ce qu’on recherche. Mais comment retrouver une bonne musculature sans se faire mal ? Attention roulements de tambours… YOGA !

Dans la plupart des sports, on néglige les muscles profonds alors que ce sont ceux-là justement qui nous permettent de tenir longtemps dans l’effort. Puisque nous les sollicitons très peu, ils ne remplissent plus leur rôle de maintien. Et c’est quand ils sont ainsi relâchés qu’ils donnent le relai aux structures sous-jacentes (ligaments…) ou sus-jacentes (muscles superficiels) déclenchant des douleurs sourdes (lombalgie), ou plus aigues (cervicalgie). Aïe.

En bref : les tablettes de chocolats c’est joli mais complètement inutile. Ce qu’on veut, c’est muscler ce qu’il y a en dessous, pour éviter de se blesser et prendre du plaisir dans l’effort (oui oui c’est possible). Les postures de Yoga, appelées Asanas, tonifient justement en profondeur et pas seulement en surface.

…et respirez !

Vous êtes-vous déjà avoué que votre mental prenait tellement de place que vous aviez du mal à respirer ? Figurez-vous que la difficulté à lâcher prise impacte directement notre respiration. Concrètement, on ne sait plus se servir de nos poumons. Et puisque nous n’utilisons que très peu de leur capacité, nous créons de nombreux nœuds et blocages.

Jafar, j’peux plus respirer !

Justement, le Yoga implique de bouger en respirant de façon consciente – on est connecté à notre souffle, aucune inspiration et expiration ne se font au hasard. Résultat : on libère le diaphragme, on masse les organes internes… Et tout cela sans aucun effort.

Quel Yoga pratiquer en cas de mal au dos ?

Vous l’avez compris, si vous souffrez de problèmes de dos et que vous souhaitez y remédier, faites du Yoga. Vous allez non seulement vous détendre mais aussi renforcer votre musculature, ce qui soulagera considérablement vos maux.

Néanmoins, il est préférable d’opter pour des enchainements lents et doux (Hatha Yoga) qui réorganiseront et étireront en profondeur. En premier, vous travaillerez la ceinture abdominale avant de vous concentrer sur les torsions (twist) et la tonification du dos.

Merci Oh My Buddha ☺

D'autres articles

La Dysmorphophobie

Irene

Bibliothèque

Irene

Révolutionnez la gestion de votre temps ?

administrateur

Tu médites avec moi? La méditation de pleine conscience pour les enfants et accompagnants

Irene

L’Art-thérapie

Irene

La méthode Coué

Irene

Les jeux d’argent pathologiques

Irene

Le Neuropsychologue

Irene

La syllogomanie ou thésaurisation pathologique

Irene