Image default
Psycho

Top 5 de mes plus belles boulettes Yoga

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, pratiquer le Yoga n’est pas toujours de tout repos… Surtout quand tu franchis la porte d’un studio pour la première fois et que Surya Namaskara sonne à tes oreilles comme une marque de rimel. Voici mes plus grands moments de solitude, sur (et totalement à côté de) mon tapis.

1 / Bikram chaussettes

Le jour où j’ai décidé de me remettre au Yoga, je me suis rendue dans un studio de Bikram sans même savoir de quoi il s’agissait. (Pour ceux qui ignorent, c’est un cours de Yoga dans une salle chauffée à 42 degrés). A l’accueil, on m’a demandé si je connaissais le concept et j’ai dit « oui oui » pour ne pas perdre la face. Du coup, je suis rentrée dans la salle (que dis-je, le SAUNA qui faisait office de salle) avec mes chaussettes, tranquille le chat, fixée par tous ces gens à moitié nus sur leur tapis. Bah quoi ?

2 / Proutasana

Toutes celles qui pratiquent le Yoga savent à quel point il est délicat de quitter Sarvangasana (la chandelle) sans avertir tout le quartier en lâchant… un vent. Pas n’importe quel vent ! Le vent dont seules les filles font l’expérience… Bouddha merci, cela ne m’est jamais arrivé. Par contre, ma voisine de tapis en ce matin de décembre n’a pas pu en dire autant. Après quoi elle a gloussé, du coup moi aussi. Pendant la relaxation qui a suivi, au lieu de visualiser une belle lumière au milieu de mes sourcils, je repassais la scène en boucle, me disant que les postures de Yoga ne manquaient pas d’air.

3/ OM(ince)

Au terme d’un de mes premiers cours de Yoga, la prof s’est mise à chanter les fameux trois « OM » de fin, destinés à clôturer la séance sur une touche spirituelle. Je ne m’y attendais pas, mais l’élève modèle que je suis a quand même chanté avec tout le monde. A la fin du troisième OM je me sentais tellement bien que, telle une soliste de La Traviata, j’en ai chanté un quatrième alors que tout le monde était déjà fort bien silencieux. Que veux-tu, quand on aime ne compte pas…

4/ Acte manqué ?

Un soir, 19h00, en retard, je me dépêche de régler à l’accueil le cours de méditation guidée auquel je m’apprête à assister. Je dépose mes affaires au vestiaire et me précipite dans la salle. Tiens c’est marrant, y’a du monde pour un cours de méditation ! Je m’installe en tailleurs sur mon tapis et j’attends. Au bout de quelques minutes, je me sens observée. J’ouvre les yeux et remarque que la fille à mes côtés a un joli « baby bump ». Tiens, sa voisine aussi, et la voisine de sa voisine aussi… C’est tout une tripotée de femmes enceintes qui me regardent, l’air amusé. J’étais à un cours de Yoga prénatal. Oups…

5/ L’ami Ricoré

Passé un temps, il était hors de question pour moi de dérouler mon tapis le ventre vide. Pour autant, je ne me levais pas plus tôt pour petit-déjeuner. Un matin, je me suis donc rendue à mon cours de Yoga en pleine digestion – ce qu’il ne faut évidemment JAMAIS faire. Et alors que j’étais en plein Prasarita Padottanasana (une flexion avant où, les jambes écartées, on plie le haut du corps à partir du bassin pour poser les mains au sol) mon petit déjeuner a fait comme le Christ : il est revenu sans prévenir… Om shanti !

Toi aussi, partage tes plus beaux fails avec ton tapis !

D'autres articles

Entrer en amitié avec soi pour être plus serein au quotidien !

administrateur

La marche méditative pour méditer d’une manière facile, efficace et très agréable.

administrateur

Les troubles bipolaires

Irene

Premier cours de Yoga : les 10 vérités (un peu) honteuses

Irene

La syllogomanie ou thésaurisation pathologique

Irene

Sommeil, rythmes biologiques et troubles bipolaires

Irene

L’ergothérapeute

Irene

L’aquaphobie ou la peur panique de l’eau

Irene

Comprendre l’observance thérapeutique

Irene