Image default
Bien-être

Et si au lieu d’une liposuccion, vous optiez pour une vibroliposculpture ?

Avec le temps, vous ne parvenez plus à vous débarrasser de ces masses graisseuses disgracieuses qui s’accumulent autour de vos hanches, de vos jambes et de vos fesses. Et malgré les régimes et une alimentation plus saine, le résultat reste le même puisque vous avez énormément de mal à déloger ces petits bourrelets. Voilà pourquoi, vous vous interrogez sur une intervention en chirurgie esthétique pour une liposuccion. Or, aujourd’hui, une autre technique devient de plus en plus intéressante puisqu’elle offre un résultat bien plus efficace et plus précis. 

Qu’est-ce qu’une liposuccion ? 

En chirurgie esthétique, la liposuccion permet de supprimer ces petits bourrelets de graisse disgracieux répartis sur certaines zones du corps. On pense par exemple aux hanches mais également, aux cuisses et aux fesses. Pour ce genre d’intervention, le praticien procédera à une anesthésie générale pour une séance qui pourra s’échelonner d’une à trois heures. Dans la procédure, ce spécialiste utilise une canule qui lui permettra d’aspirer les graisses sur des zones ciblées. Ensuite, il vous faudra un repos d’environ une semaine pour limiter la douleur mais également, pour que votre peau puisse correctement se remettre en place. 

Le choix de la vibroliposculpture 

Mais aujourd’hui, avec les progrès en médecine esthétique, de nouvelles techniques émergent et offrent des résultats bien plus intéressants et efficaces. Par exemple, la vibroliposculpture propose une approche bien plus douce qu’une liposuccion et avec, en plus, des effets postopératoires moins importants. En effet, il faut savoir que la graisse sera fractionnée mais également émulsifiée par une sonde vibrante avant d’être retirée à l’aide d’une canule bien plus fine qu’une liposuccion traditionnelle. Ainsi, il y a moins de risques d’hématomes et une meilleure rétractation de la peau pour un résultat bien plus rapide. De plus, il faut savoir que cette technique limite le risque de toucher des vaisseaux sanguins mais également des nerfs ou des fibres élastiques. En fonction de la zone à traiter, c’est une séance qui durera entre une et trois heures et qui permettra de cibler les petits amas graisseux avec une grande précision pour un résultat précis et garanti.

Related Articles

Comment réussir sa manucure ?

Journal

Poudre de nacre : un allié de taille contre l’ostéoporose

Journal

Le sel de Guérande : un atout incroyable pour notre peau

Journal