Image default
Bien-être

Jusqu’à quel âge peut-on faire une liposuccion ?

La liposuccion se veut une procédure utilisée par de nombreuses personnes pour éliminer l’excès de graisse dans le corps et pour soigner leur apparence. Cette procédure constitue parfois la solution miracle pour des personnes âgées qui ne pensent pas pouvoir perdre du poids par le biais du sport et du changement d’alimentation. Il convient donc de se demander si à un certain âge les patients peuvent encore supporter cette procédure. Jusqu’à quel âge peut-on faire une liposuccion ? Découvrez ici l’essentiel à savoir à ce sujet.

Quel est l’âge maximum pour faire une liposuccion ?

La liposuccion se révèle une procédure qui convient aux personnes de tous les âges. En effet, il existait une limite d’âge claire pour le recours à cette intervention, car les méthodes utilisées se montraient plus agressives et entrainaient un processus de guérison plus long. Mais grâce aux progrès de la technologie et à l’amélioration des pratiques de liposuccion, l’âge ne pose plus problème.

Il existe plutôt certains facteurs liés à l’âge avancé que le praticien examinera pour déterminer si un patient peut faire une liposuccion. En effet, le chirurgien se charge d’examiner chaque candidat à la liposuccion. Il évoque leur condition et profite de l’occasion pour estimer le prix de la liposuccion en fonction du profil du patient déclaré éligible à la procédure.

Les personnes souffrant de problèmes cardiaques graves ou atteints de diabète s’exposent à des risques de complications durant ou après la procédure. Elles devront se passer de la liposuccion à l’instar d’un candidat dont le système immunitaire se retrouve trop affaibli par la vieillesse. Une personne en âge avancé peut voir sa peau perdre en élasticité. Cela ne constitue pas un argument pour ne pas faire la liposuccion, mais il ne faudra pas s’attendre aux meilleurs résultats.

Par ailleurs, une personne âgée qui ne supporte par l’anesthésie doit informer le chirurgien afin qu’il tienne compte de cette information dans sa prise de décision. Bien que l’âge ne constitue pas un facteur de disqualification pour faire la liposuccion, certains praticiens recommandent cette procédure pour les candidats âgés de 35 à 80 ans.

Qu’est-il de l’âge minimum ?

Pour prétendre à la réalisation d’une liposuccion, il faut avant tout atteindre la majorité légale de 18 ans. À cet âge, un patient est considéré comme suffisamment mûr pour comprendre ce qu’implique une liposuccion et les risques qui y sont liés. Toutefois, il faut dire que cette procédure convient plus aux personnes d’un âge un peu plus avancé. En effet, la plupart des gens conservent l’élasticité naturelle de leur peau jusqu’à 30-35 ans.

Par conséquent, un changement d’alimentation et de l’exercice physique suffiront à éliminer l’excès de tissu graisseux dans les régions du ventre, des bras et des cuisses. Envisager automatiquement une liposuccion dans ces conditions ne s’avèrerait pas profitable.

Quelle autre condition prendre en compte pour faire une liposuccion ?

Il faut posséder un profil spécifique et remplir diverses conditions pour se présenter comme un candidat à la liposuccion. Le patient doit posséder :

  • Une peau de bonne qualité ;
  • Un poids normal ;
  • Et des excès de graisse localisés.

Le surpoids et la perte d’élasticité de la peau peuvent compromettre le résultat de la procédure. Le candidat à la liposuccion doit aussi posséder une bonne santé physique et mentale pour éviter les risques médicaux. Il ne doit pas fumer ou avoir des antécédents de thrombose veineuse profonde.

D'autres articles

Lutter contre la perte des cheveux, c’est possible

Journal

L’art, cet indispensable moyen d’expression

Journal

Les huiles essentielles bio pour des soins du visage au naturel

Journal

4 bonnes raisons de consommer les dérivés du CBD

Emmanuel

Pourquoi utiliser des cosmétiques naturels

Journal

Pourquoi privilégier des huiles essentielles bios 

Journal

Le guide ultime des vêtements chauffants !

administrateur

Le secret d’un beau sourire

Journal

Cure thermale : 3 critères à prendre en considération lors de son choix

Journal