Image default
Santé

Maladie de Crohn : définition, cause, symptômes, traitement

La maladie de Crohn est une maladie entérique chronique causant une inflammation grave du tube digestif. Elle est associée à des douleurs abdominales et de la diarrhée, et elle peut affecter la qualité de votre vie. La maladie de Crohn est caractérisée par une alternance entre des poussées actives et des rémissions. Elle est nommée d’après le Dr Burill B. Crohn, qui a été le premier à décrire la maladie en 1932.

Le centre d’information National Digestive Diseases Information Clearing House estime que plus de 400 000 Américains souffrent de la maladie de Crohn. Cependant, selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), les chiffres exacts sont difficiles à confirmer en raison du manque de normes de diagnostic ainsi que des erreurs de classification du diagnostic de certains patients.

La maladie de Crohn est comprise dans un groupe de maladies appelées les maladies intestinales inflammatoires. Elle peut se présenter n’importe où le long du tube digestif entre la bouche et l’anus. Cependant, elle est surtout observée dans l’intestin grêle distal et le côlon. La maladie de Crohn peut également se développer n’importe où dans les intestins. Ceci la rend difficile à diagnostiquer et à traiter.

Avec le temps, des ulcérations (petites lésions) se développeront et s’étendront à travers les couches du tractus intestinal. Ceci peut causer des complications graves, notamment :

  • rétrécissements intestinaux
  • fistules (tunnellisation anormale)
  • fissures anales (déchirements pénibles dans la peau autour de la région anale)
  • ulcères du tractus intestinal
  • malabsorption (absence d’absorption des nutriments, entraînant une perte de poids)

Causes

La cause de la maladie de Crohn n’est pas connue. C’est une maladie auto-immune. Cela signifie qu’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux pousse votre système immunitaire à attaquer vos propres cellules intestinales.

Risques

Certains facteurs de risque sont connus. Malheureusement, aucun de ceux-ci ne peut être évité.

Âge

La maladie de Crohn affecte surtout des personnes âgées de 15 à 35 ans.

Antécédents familiaux

Les personnes ayant des antécédents familiaux de maladie de Crohn courent un risque accru.

Antécédents de maladies auto-immunes

Si d’autres maladies auto-immunes sont présentes (comme la polyarthrite rhumatoïde), vous courez un risque accru de contracter la maladie de Crohn.

Ethnicité

Bien que des personnes de toutes les origines ethniques souffrent de la maladie de Crohn, cette maladie a une prévalence plus élevée parmi les populations juives d’Europe de l’Est ou originaires de cette partie du monde.

Symptômes

Les symptômes de la maladie de Crohn varient en fonction de la gravité de la maladie et du lieu de l’inflammation. Cependant, les symptômes universels sont des douleurs abdominales graves et des crampes pendant un épisode grave. Les autres symptômes peuvent inclure une perte de poids, de la diarrhée pouvant contenir du sang ou des mucosités, de la fièvre et de la fatigue.

Comme cette maladie implique le système immunitaire, ses symptômes peuvent également être trouvés en dehors du tractus gastro-intestinal. La maladie peut également inclure de l’arthrite, des éruptions cutanées, des aphtes, l’ostéoporose et des calculs biliaires.

Diagnostic

La maladie de Crohn est difficile à diagnostiquer parce que ses symptômes peuvent imiter ceux de nombreuses autres maladies, telles qu’une infection parasitaire, la diverticulite, une maladie commune localisée dans le gros intestin, la maladie coeliaque, une pathologie qui endommage l’intestin grêle, et le cancer du côlon. Une autre raison pour laquelle la maladie de Crohn est difficile à diagnostiquer est qu’il n’existe aucune analyse spécifique du sang qui puisse permettre d’identifier la maladie.

Un médecin envisagera des facteurs variés pour diagnostiquer la maladie de Crohn. Ils incluent :

Étude du dossier médical et examen physique

Votre médecin commencera par un examen approfondi de vos symptômes jusqu’à ce jour et pourra vous poser des questions sur vos antécédents familiaux de maladies auto-immunes.

Radiographie abdominale

Elle est effectuée pour déterminer la présence de rétrécissements ou d’obstructions dans les intestins, ce qui pourrait être une urgence médicale.

Ultrasons

Des ultrasons permettront d’éliminer des maladies affectant d’autres organes abdominaux, tels que le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas.

Tomodensitométrie ou IRM

Ces méthodes d’imagerie sont utilisées pour déterminer les complications possibles de la maladie, comme des fistules ou des abcès.

Coloscopie

C’est l’étalon or du diagnostic de la maladie de Crohn. Une coloscopie permet à un médecin de voir l’intérieur de la paroi intestinale et de retirer un échantillon de tissu pour un examen plus approfondi.

Traitement

Il n’existe pas de guérison permanente pour la maladie de Crohn. Les médecins peuvent seulement essayer de prévenir des complications et de contrôler l’inflammation. Comme la maladie alterne entre des périodes de rémission et de poussées actives, le traitement a pour but de vous aider à éviter de tels épisodes. Le traitement varie également en fonction du site et de la gravité de la maladie.

Voici quelques options de traitement :

Médicaments

De nombreux médicaments différents sont utilisés pour gérer la maladie de Crohn. Ils peuvent être administrés individuellement ou plusieurs en même temps.

Des corticostéroïdes peuvent être utilisés pour contrôler l’inflammation et apaiser le système immunitaire. En raison des effets secondaires d’une utilisation chronique, les stéroïdes ne sont souvent prescrits qu’à court terme, en cas de poussée active.

Les aminosalicylates sont des médicaments anti-inflammatoires qui traitent les symptômes légers à modérés et qui vous aident à rester en rémission.

Les agents immunosuppresseurs sont prescrits pour vous aider à rester en rémission en calmant un système immunitaire hyperactif.

Des antibiotiques sont prescrits pour prévenir et traiter une infection, ou pour réduire une croissance excessive de bactéries dans le tube digestif.

Les agents biologiques sont similaires aux médicaments utilisés en chimiothérapie, et ils sont administrés dans les cas les plus graves. Ces médicaments peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse, et ils peuvent l’être par le patient lui-même dans certains cas.

Chirurgie

Selon l’emplacement et la gravité de l’état, il peut être nécessaire de procéder à l’ablation d’une partie affectée de l’intestin. Malheureusement, ceci ne guérit pas la maladie. La maladie de Crohn est une maladie chronique qui réapparaîtra souvent plus tard. Il y a également des situations dans lesquelles il faut éliminer une ulcération ou un blocage dans le tube digestif.

Une intervention chirurgicale est effectuée avec précaution, en s’efforçant de préserver autant de longueur de l’intestin que possible pour éviter des complications ultérieures.

Nutrition

Les patients souffrant de la maladie de Crohn ont souvent une insuffisance pondérale parce que l’inflammation intestinale fait obstacle à l’absorption d’aliments. Des conseils en nutrition et des suppléments diététiques peuvent être administrés.

Gestion du stress

Le stress peut augmenter la fréquence et la gravité des poussées de la maladie. La gestion du stress et un soutien émotionnel sont importants pour assurer le succès du plan de traitement.

Prévention

Les poussées actives de la maladie de Crohn ne peuvent pas être évitées. Certains changements du style de vie peuvent toutefois réduire la gravité d’une poussée active :

Changement de régime alimentaire

Un régime alimentaire pauvre en fibres peut réduire la fréquence des selles et contribuer à réduire la diarrhée. De nombreux patients souffrant de la maladie de Crohn constatent une réduction de la diarrhée et de la flatulence en mangeant moins d’aliments causant des gaz tels que des haricots, du chou, du brocoli, des fruits frais et du jus de fruit. La limitation de la consommation de produits laitiers peut également être utile pour gérer cette pathologie. Un diététicien pourra aussi recommander de manger six petits repas par jour au lieu de trois grands repas.

Stress

Limiter le stress et apprendre à le gérer par de l’exercice physique et des techniques de relaxation peuvent également aider à réduire les symptômes.

Tabagisme

De récentes études ont montré que même le fait de fumer très peu peut aggraver l’intensité des poussées actives.

Observance des instructions

Les patients souffrant de la maladie de Crohn doivent prendre leurs médicaments exactement comme leur médecin l’indique et suivre leur plan de traitement pour éviter des complications et le risque d’hospitalisation.

La maladie de Crohn peut être considérée comme un combat à mener pendant toute la vie. Suivez les conseils de votre médecin et respectez votre régime alimentaire et votre plan de traitement – ceci pourra améliorer considérablement la qualité de votre vie.

D'autres articles

Pyélonéphrite : Symptômes, prévention et traitement

Irene

Cystite : symptômes, prévention et traitement

Irene

Le savon au lait de chèvre pour soulager l’eczéma

administrateur

Quel régime choisir pour maigrir vite ?

administrateur

Urines anormalement colorées : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Brucellose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

3 choses à savoir sur le Botox

administrateur

Reconstruction mammaire et lambeaux : comment ça marche ?

administrateur

Quels sont les bienfaits du thé noir ?

administrateur