Image default
Santé

Radiographie du cou : définition, cause, symptômes, traitement

Une radiographie du cou (également appelée radiographie du rachis cervical) est une radiographie de vos vertèbres cervicales, à savoir, les sept os de votre cou qui contiennent et protègent la section supérieure de votre moelle épinière. Une radiographie du cou montre les structures environnantes et notamment vos cordes vocales, amygdales et végétations adénoïdes, votre trachée et l’épiglotte (la lamelle qui aide à détourner les aliments de la trachée lorsque vous déglutissez).

Un rayon X est une forme de radiation qui traverse votre corps et expose une section de film, générant ainsi une image de votre corps. Les structures denses, comme les os, apparaissent en blanc sur les radiographies car la quantité de rayons qui les traverse pour exposer le film, de l’autre côté, est très faible. Les tissus mous, tels que les vaisseaux sanguins, la peau, la graisse et les muscles sont moins denses, de sorte que la quantité de radiations qui les traverse est plus importante. Ces éléments apparaissent en gris foncé sur la radiographie.

Utilisation

Si vous avez une lésion du cou ou éprouvez une sensation constante d’engourdissement, de douleur ou de faiblesse des extrémités supérieures, votre médecin pourra prescrire une radiographie. Votre médecin étudiera la radiographie et recherchera des signes des pathologies suivantes :

  • fractures osseuses ;
  • gonflement de vos voies aériennes ou à proximité de celles-ci ;
  • diminution des os du cou due à l’ostéoporose ;
  • tumeur ou kyste osseux ;
  • usure chronique des articulations et disques cervicaux (spondylose cervicale) ;
  • des articulations qui sont poussées hors de leur position normale (dislocations) ;
  • des excroissances osseuses anormales (saillies osseuses) ;
  • des déformations de la colonne vertébrale ;
  • un gonflement des tissus autour des cordes vocales (diphtérie laryngienne ou croup) ;
  • inflammation des tissus couvrant la trachée (épiglottite) ;
  • la présence d’un corps étranger logé dans votre larynx ou vos voies aériennes ;
  • des amygdales et végétations adénoïdes enflées.

Risques

Les radiographies sont extrêmement sûres et entraînent rarement des effets secondaires ou complications. La quantité de radiations utilisée pour une radiographie est relativement faible. Néanmoins, si vous avez subi de nombreuses radiographies, le risque pathologique dû à l’exposition aux radiations augmente.

Les enfants et fœtus sont particulièrement sensibles aux radiations. Si vous êtes enceinte, informez-en votre médecin pour que les précautions nécessaires soient prises. Si vous êtes enceinte et devez néanmoins vous soumettre à une radiographie, vous devrez porter un tablier de plomb sur l’abdomen pour éviter que le fœtus ne soit atteint par les radiations. Les enfants doivent également porter un tablier de plomb sur l’abdomen afin de protéger leurs organes reproductifs.

Interventions

Elles sont réalisées au sein d’une unité radiologique hospitalière ou d’un cabinet médical, par un technicien en radiologie. Il vous sera demandé d’ôter de la partie supérieure de votre corps tout vêtement ou bijou car le métal peut interférer avec le fonctionnement de l’équipement radiographique.

Il vous sera demandé de vous coucher à plat sur la table de radiographie et l’appareil de radiographie sera positionné sur la région de votre cou. Vous devrez demeurer absolument immobile et retenir votre respiration brièvement lors de la prise de vue, afin d’éviter que l’image ne soit brouillée. Le technicien vous demandera sans doute de vous coucher en diverses positions, afin que des radiographies puissent être réalisées sous différents angles. La procédure est indolore et n’excède pas, en général, 15 minutes.

Résultats

Le technicien développe les radiographies et les fait parvenir à votre médecin qui les reçoit en quelques jours. Lorsque vos os et tissus apparaissent normalement sur les radiographies, il est probable que vous n’êtes pas atteinte d’excroissances osseuses, de déformations vertébrales ni de spondylose cervicale. Lorsque l’une ou l’autre de ces anomalies apparaît sur une radiographie, votre médecin s’entretiendra avec vous des options de traitement possibles.

D'autres articles

Tomodensitométrie (TDM) abdominale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

E-liquides au CBD : 3 conseils pour acheter celui qui vous conviendra parfaitement

Journal

Comment choisir ses lunettes ?

administrateur

L’IRM lombaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ophtalmoscopie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pourquoi utiliser un purificateur d’air ?

Journal

Téléconsultation médicale : les avantages pour les professionnels de santé

administrateur

Lipofilling mammaire : une technique d’augmentation mammaire révolutionnaire !

Journal

Albinisme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene