Image default
Condition Féminine

Grenelle des violences conjugales : pourquoi les avocats en droit de la famille sont en première ligne ?

Touchant toutes les classes sociales quelque soit l’âge, la culture ou l’orientation sexuelle, les violences conjugales sont une véritable calamité. S’il existe des hommes qui subissent des violences de la part de leur partenaire, dans la plupart des cas les victimes sont des femmes. Elles sont d’ailleurs une cause de mortalité majeure chez ces dernières.

Fléau dont les conséquences physiques, morales, psychologiques et voire économiques vont parfois bien au delà de ce que l’on pourrait imaginer, il devient plus qu’urgent de trouver des solutions pour y remédier. Un Grenelle de violence conjugale constitué d’avocat en droit de la famille est un excellent moyen d’y parvenir. Voici pourquoi. 

Grenelle de violence conjugale, des spécialistes du barreau pour des solutions plus adaptées 

Étant entendu que le but d’un Grenelle de violence conjugale est de trouver des solutions concrètes plus rapidement, un tel consortium ne sautait être constitué sans la présence de cabinets d’avocats spécialisés à l’instar d’Amirian Avocat.

En effet, les violences conjugales sont une problématique à laquelle des solutions efficaces et durables ne peuvent être trouvées sans l’apport des avocats en droit de la famille. De part leur formation, ils détiennent des connaissances particulièrement étendues sur le sujet en ce qui concerne notamment les démarches à accomplir d’un point de vue juridique

Présents sur le terrain ils sont les plus à mêmes d’identifier les difficultés auxquelles peuvent être confrontées les victimes, difficultés face auxquelles certains préfèrent très souvent abandonner. En effet, s’il serait faux de dire que les textes ne fournissent pas des moyens de lutter contre les violences conjugales, la mise en œuvre de ceux-ci n’est cependant pas toujours évidente. Une raison qui l’explique est le manque de vulgarisation de ces derniers.

Malgré la présence sur internet de sites spécialisés comme Ecodroit, un nombre encore conséquent de personnes ignore quelles sont les démarches à accomplir lorsqu’on est victime de violences conjugales. 

Impliquer en première ligne des avocats du droit de la famille dans un Grenelle de violence conjugale permettrait également de relever des défaillances du système. Une fois de plus, leur expérience du terrain est un atout majeur pour les identifier et les dénoncer afin que des solutions adéquates puissent rapidement être trouvées.

C’est le cas par exemple en ce qui concerne la durée des procédures judiciaires, celles-ci s’étalant très souvent sur plusieurs années. Il en est de même en ce qui concerne les preuves admissibles, ces dernières ne semblant prendre en compte que les seules violences physiques et psychologiques. 

Grenelle de violence conjugale, les autres acteurs concernés 

violences conjugales
Si l’efficacité d’un Grenelle de violence conjugale repose en grande partie sur la présence des avocats du droit de la famille, ceci ne signifie pas pour autant que d’autres acteurs ne sont pas concernés.

C’est le cas notamment en ce qui concerne les associations spécialisées. Réussissant pour la plupart des victimes qui ont trouvé le courage et la force de sortir du silence et de mettre un terme aux violences subies, leur apport est indéniable. Qui mieux qu’une ancienne victime peut proposer des solutions pour inciter les personnes sujettes aux violences entre partenaires à oser parler ? C’est en effet là un frein majeur à la lutte contre les violences. 

Aujourd’hui encore nombreuses sont les victimes qui s’emmurent dans le silence, subissant parfois chaque jour des actes de violence sans oser en parler à un proche ou à un professionnel. Les raisons de ce mutisme sont nombreuses.

Les unes ne parviennent pas à se détacher de l’être aimé, les autres sont envahis par un sentiment de honte, les autres restent dans le perpétuel espoir que la situation s’améliorera, et les autres encore craignent de ne pas être écoutés. En effet, de nombreuses victimes ne trouvent pas toujours une oreille attentive à laquelle se confier sans être jugées, une personne qui leur accordera le bénéfice du doute même en l’absence de preuve palpable.

C’est en ce sens qu’un Grenelle de violence conjugale doit réunir en plus police, gendarmerie et corps médical. Les uns sont ceux vers lesquels les victimes se tournent pour le dépôt de plainte ou pour faire une déclaration, et les autres sont responsables de l’établissement du certificat médical de constatation.

Du crédit qu’ils accordent à la victime dépend pour beaucoup la suite des démarches entreprises pour mettre un terme aux violences subies. Bien évidement les acteurs politiques ne saurait être exclus d’un tel Grenelle, ces derniers détenant le pouvoir et les moyens de mettre en œuvre les solutions retenues et de veiller à l’application de sanctions en cas de manquement. 

Un Grenelle de violence conjugale efficace ne saurait se faire sans des avocats du droit de la famille. Au cœur des cas de violences et des procédures, ils sont les mieux outillés pour proposer des solutions adaptées. 

D'autres articles

Comment conserver le lait maternel ?

Journal

Pourquoi le débat sur la parité homme – femme ?

administrateur

La sexualité, théories psychanalytiques et revendications

administrateur

Représentations amoureuses et violences conjugales

administrateur

La prostitution : les visages de la prostitution ont-ils évolué ? Décryptage

administrateur

Les femmes dans les manuels scolaires

administrateur