Image default
Santé

Mesures d’urgence en cas de perte de conscience : définition, cause, symptômes, traitement

Il y a perte de conscience lorsqu’une personne n’est soudain plus en mesure de répondre aux stimuli et qu’elle paraît endormie. La personne peut perdre conscience quelques secondes (par exemple en cas d’évanouissement), ou pour une durée plus prolongée.

Une personne inconsciente ne répond pas aux sons élevés ni aux secousses. Il est même possible que sa respiration s’arrête ou que son pouls devienne faible. Il s’agit d’un cas d’urgence immédiate. Plus tôt la personne bénéficie de soins d’urgence, plus son pronostic sera favorable.

Causes

La perte de connaissance est une situation dans laquelle une personne cesse brutalement de réagir. Il ou elle ne sera pas en mesure de communiquer et ne répondra pas aux stimulations. La perte de conscience peut être due à une maladie ou lésion majeure, ou encore à des complications découlant d’un abus d’alcool ou de substances toxiques.

Les causes les plus courantes d’une perte de conscience sont les suivantes :

  • un accident automobile ;
  • une perte de sang importante ;
  • un choc au thorax ou à la tête ;
  • une overdose de drogue ;
  • un empoisonnement (intoxication) alcoolique.

Une personne peut momentanément perdre conscience (s’évanouir) lorsque des changements soudains interviennent dans le corps. Les causes les plus courantes d’une perte de conscience temporaire sont les suivantes :

  • faible taux de sucre dans le sang.
  • Hypotension ;
  • syncope (perte de conscience lorsque le cerveau est privé d’un afflux sanguin) ;
  • déshydratation ;
  • problèmes liés au rythme cardiaque ;
  • syncope neurologique (due à une crise, un AVC, ou attaque ischémique transitoire) ;
  • déformations
  • hyperventilation

Signes

Signes

Symptômes indiquant qu’une perte de conscience est imminente :

  • inaptitude soudaine à répondre
  • troubles de l’élocution ;
  • un rythme cardiaque élevé ;
  • confusion ;
  • vertiges et sensation de faiblesse

Soins d’urgence

Soins d’urgence

Si vous voyez qu’une personne a perdu conscience, prenez les mesures suivantes :

  • Vérifiez si la personne respire. Si tel est le cas, la positionner sur le dos.
  • Soulever les jambes de cette personne à au moins 30 cm au-dessus du sol.
  • Desserrer les vêtements trop serrés ou ceintures.
  • Vérifiez les voies respiratoires de cette personne afin de vous assurer qu’elles ne sont pas obstruées.
  • Vérifiez à nouveau que la personne respire bien, si elle tousse ou si elle bouge. Il s’agit de signes positifs de circulation. En l’absence de ce type de signes, entamez une procédure de réanimation jusqu’à l’arrivée des personnels d’urgence.

Instructions pour la réanimation

La réanimation cardiorespiratoire (ou cardio-pulmonaire) est utilisée lorsque la personne arrête de respirer ou si son cœur cesse de battre.

Avant d’entamer la réanimation, demander à haute voix : ça va ? Si la personne ne répond pas, entamez la procédure de réanimation.

  • Placez la personne sur le dos sur une surface ferme.
  • Mettez-vous à genou à côté du cou et des épaules de la personne.
  • Placez le talon de la main au centre de la poitrine de la personne. Placez l’autre main directement sur la première et entrelacez vos doigts. Assurez-vous que vos coudes sont alignés et déplacez vos épaules au-dessus de vos mains.
  • En appliquant tout le poids de la partie supérieure de votre corps sur vos mains, appuyez sur la poitrine de la personne d’au moins 3,5 cm pour les enfants et 5 cm pour les adultes. Relâchez ensuite la pression. Renouvelez cette procédure jusqu’à 100 fois par minute. Il s’agit de compression thoracique.

Pour réduire les lésions potentielles, il est conseillé de réserver les interventions de réanimation artificielle aux personnes dûment formées à cet effet. Si vous n’avez pas été formé, procédez à des compressions thoraciques avec les mains seulement jusqu’à l’arrivée des personnels des urgences.

Si vous avez suivi une formation aux premiers secours, basculez la tête de la personne en arrière et soulevez son menton pour dégager les voies respiratoires.

  • Pincez le nez de la personne pour le fermer et recouvrez sa bouche avec la vôtre afin de former un contact hermétique.
  • Administrez deux insufflations d’une seconde et regardez si la poitrine de la personne se soulève.
  • Poursuivez en alternance en administrant 30 compressions thoraciques entrecoupées de deux insufflations jusqu’à l’arrivée des secours ou jusqu’à obtenir des signes de mouvement.

Traitement

Si la perte de conscience est due à une hypotension, le médecin va administrer un médicament en injection pour augmenter la tension. Si un faible taux de sucre dans le sang est responsable de la perte de conscience, la personne devra absorber quelque chose de sucré ou recevoir une injection de glucose.

Toutes lésions ou blessures susceptibles d’être responsables de la perte de conscience seront corrigées dans le cadre d’une intervention chirurgicale ou autre dans le cadre d’un établissement hospitalier.

Complications

Les complications potentielles liées à une perte de conscience de longue durée incluent notamment :

  • un coma ;
  • des lésions cérébrales ;

Si une réanimation cardiorespiratoire vous a été administrée alors que vous aviez perdu conscience, il est possible que vous ayez des côtes cassées ou fracturées du fait de la compression. Votre médecin effectuera une radio du thorax et traitera vos fractures avant votre sortie de l’hôpital.

Un étouffement peut également intervenir au cours de la perte de conscience. Vos voies respiratoires peuvent être bloquées par des aliments ou liquides. En l’absence de traitement, cette situation peut s’avérer extrêmement dangereuse et potentiellement mortelle.

Pronostic

Le pronostic dépend des causes de la perte de conscience. Cependant, plus la réanimation intervient de bonne heure, plus le pronostic est positif.

D'autres articles

Les omega-3 sont essentiels pour votre organisme

Journal

Examen du champ visuel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mauvaise haleine (halitose) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comprendre son corps pour prendre soin de sa santé

administrateur

Électronystagmographie (ENG) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment organiser ses obsèques de son vivant ?

Journal

Traitements du mélanome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les pustules : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tomber enceinte avec un stérilet au cuivre : mythe ou réalité ?

administrateur