Image default
Santé

Que faire en cas de chute des cheveux ?

La chute des cheveux touche une grande partie des hommes à partir de 40 ans, mais aussi de plus en plus de femmes. C’est un problème qui est souvent lié à l’alopécie androgénique et qui conduit bien souvent à la calvitie partielle ou totale. Malheureusement, tout le monde n’a pas la possibilité d’investir dans une greffe de cheveux, acte chirurgical non remboursé par l’assurance maladie. Néanmoins, il existe tout de même d’autres solutions.

Essayez les solutions préventives

Ne faites pas l’erreur de penser que les lotions et les shampoings spéciaux vont empêcher la chute des cheveux ou faire repousser de nouveaux cheveux. Aucun produit de ce type n’a prouvé son efficacité jusqu’à présent. Par contre, certains de ces produits contiennent des ingrédients qui fortifient les cheveux et ralentissent leur chute. Mais en aucun cas, ces méthodes ne fonctionnent en traitement curatif.

La poudre à cheveux

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la poudre à cheveux redensifie les zones clairsemées de la tête. On les utilise au début de la chute de cheveux quand il n’y a pas de calvitie marquée. Appliquée à l’aide d’un pulvérisateur sur les zones à couvrir, la poudre est ensuite fixée à l’aide d’une laque spéciale. Les poudres qui se fabriquent aujourd’hui ont un effet bien plus naturel qu’avant. Cependant, il ne faut pas l’utiliser sur des zones complètement dégarnies. Malheureusement, cela fonctionne bien sur les personnes aux cheveux blancs ou foncés, mais pas sur les blonds.

Les prothèses capillaires

Là encore, les techniques de fabrication ont bien changé dans ce domaine, ce qui permet de rendre les prothèses capillaires très naturelles. Elles sont utilisées chez les personnes qui ont des zones dégarnies, mais qui ont encore des cheveux. Elles sont fabriquées sur mesure et se fixent très facilement. Ils proposent de nombreuses teintes pour s’approcher au plus près de la couleur naturelle des cheveux. D’abord, il existe les prothèses capillaires de type 1, en cheveux synthétiques, qui sont prises en charge par l’assurance maladie à 100 % si elles ne dépassent pas 350 euros. Ensuite, les prothèses avec des cheveux naturels sont plus chères et sont beaucoup moins bien remboursées.

D'autres articles

Des poux dans la tête ? Voici comment en venir à bout efficacement

Journal

Les omega-3 sont essentiels pour votre organisme

Journal

Comment réussir son sevrage nicotinique

Journal

Quel régime choisir pour maigrir vite ?

administrateur

Quand les enfants perdent-ils leurs dents de lait

Journal

Quelles précautions prendre après avoir fait le piercing ?

administrateur