Image default
Santé

Pyélonéphrite : symptômes, diagnostic et traitements

La pyélonéphrite est une infection des reins. Il s’agit de la forme la plus sérieuse des infections urinaires. Dans la majorité des cas, la pyélonéphrite est une complication d’une cystite.

Anatomie

Les reins sont les organes filtrant le sang et produisant l’urine, l’urine est conduite jusqu’à la vessie par les uretères. L’ensemble formé des reins, des uretères, de la vessie et de l’urètre forme le système urinaire.

Causes

Les infections urinaires sont ascendantes: les bactéries s’introduisent au niveau du méat urinaire, atteignent la vessie puis remontent les uretères jusqu’aux reins. Dans plus de 80% des cas, les pyélonéphrites sont provoquées par la bactérie E.coli. Cependant, l’exposition du système urinaire à des germes pathogènes est un phénomène normal et courant. Des facteurs de risques favorisant l’expansion de l’infection vont jouer un rôle décisif dans la survenue d’une pyélonéphrite.

Facteurs de risques

Dans la plupart des cas, une infection de la vessie (/pyelonephrite/cystite/index.html), va précéder la survenue de la pyélonéphrite. Tout ce qui favorise la survenue d’une cystite va donc accroître le risque de pyélonéphrite :

  • Baisse du flux urinaire: le flux urinaire permet d’évacuer les bactéries présentes au niveau de la vessie. D’une part, un volume urinaire plus faible va accroître la concentration de l’urine en composés nutritifs dont se nourrissent les bactéries. D’autre part, des mictions moins fréquentes vont augmenter le temps de prolifération des bactéries au sein du système urinaire.
  • Diabète : l’une des conséquences du diabète est l’élimination par voie urinaire d’une partie du sucre présent dans le sang. La présence de sucre dans l’urine (glycosurie) favorise l’expansion bactérienne.
  • Grossesse : la grossesse entraîne une modification de la composition de l’urine (baisse de son acidité notamment) et un risque plus élevé de rétention urinaire (stase urinaire) au cours des derniers mois de la grossesse.
  • Hyperplasie de la prostate : l’augmentation du volume de la prostate, bénigne et courante chez les hommes de plus de 50 ans, peut entraver le flux urinaire et augmenter ainsi le risque d’infection urinaire.

Parmi les facteurs de risque spécifiques, on retrouve :

  • Une anomalie anatomique des uretères: les uretères sont normalement pourvus de valves qui bloquent le reflux de l’urine vers les reins (reflux vésico-urétéral) . Une anomalie de ces valves est un facteur de risque majeur de pyélonéphrite. Une exploration des uretères est ainsi systématique en cas d’infection urinaire chez l’enfant.
  • D’autres anomalies rénales peuvent accroître le risque d’infection notamment la présence de calculs ou de kystes rénaux. Ceux-ci provoquent une rétention de l’urine (stase urinaire) pouvant favoriser l’apparition de foyers infectieux.

Symptômes

On retrouve dans moins d’un cas sur deux des symptômes évoquant une cystite (infection de la vessie). Ces symptômes ne sont donc pas systématiques :

  • Dysurie (douleur lors de la miction)
  • Pollakiurie (besoin impérieux et anormalement fréquent d’uriner).
  • Pyurie : une urine trouble est un signe de pyurie ( présence de pus au sein de l’urine).

Parmi les symptômes typiques de la pyélonéphrite, on retrouvera: De la fièvre (supérieure à 38,5°C) souvent accompagnée de frissons, des douleurs au niveau des reins, des nausées ainsi qu’une intense fatigue. Dans certains cas, aucun symptôme n’est ressenti par le patient.

Diagnostic

Le diagnostic de la pyélonéphrite se déroule en trois étapes. La première est un examen clinique : un interrogatoire sur les symptômes ressentis et les antécédents éventuels d’infections urinaires.

Le profil du patient déterminera la prise en charge de la maladie, il permet de distinguer pyélonéphrites simples et pyélonéphrites compliquées.

D'autres articles

Antibiogramme : indications et resultats

Irene

Implants capillaires : que faire suite à l’opération ?

administrateur

Infection urinaire : symptômes, prévention et traitements

Irene

3 choses à savoir sur le Botox

administrateur

Fièvre Q : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Électronystagmographie (ENG) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Attention, choisissez bien votre pharmacie en ligne !

Journal

Ophtalmoscopie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Scintigraphie de la vésicule biliaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene