Image default
Santé

Détermination de la teneur totale en protéine : définition, cause, symptômes, traitement

Le dosage de la teneur totale en protéine mesure la quantité totale de deux types de protéines présentes dans votre corps : l’albumine et la globuline. Ce dosage est pratiqué dans le cadre de votre bilan de santé périodique. Il peut également être prescrit en cas de perte de poids inattendue, de fatigue ou si vous présentez des symptômes d’une maladie rénale ou hépatique.

Protéines

Protéines

Les protéines sont des éléments constitutifs importants de toutes les cellules et de tous les tissus. Elles sont indispensables à la croissance, au développement et à la santé de votre corps. Le sang contient deux catégories de protéines : l’albumine et la globuline. L’albumine empêche les fluides de s’écouler hors des vaisseaux sanguins. Les globulines jouent un rôle important dans votre système immunitaire.

Objet

Un dosage de la teneur totale en protéines est effectué dans le cadre de votre bilan de santé périodique. Il s’agit de l’un des tests de votre bilan de santé complet. Il peut être prescrit spécifiquement en cas de perte de poids inexpliquée, de fatigue, d’œdème ou lorsque vous présentez des symptômes d’une maladie rénale ou hépatique.

Le dosage de la teneur totale en protéines nécessitera la mesure de la teneur totale en protéines de votre sang en recherchant spécifiquement la quantité d’albumine et de globuline.

Ce test déterminera également le ratio albumine/globuline dans votre sang. Cette valeur est appelée ratio A/G.

Interventions

Le test nécessite l’analyse en laboratoire d’un échantillon de sang. Pour obtenir un échantillon sanguin, le technicien de laboratoire prélèvera du sang dans votre bras ou au dos de votre main. Tout d’abord, le site du prélèvement est nettoyé au moyen d’une lingette antiseptique. Le personnel du laboratoire va enrouler un lien autour de votre bras pour appliquer une pression localement et insérer doucement l’aiguille dans la veine. Le sang sera recueilli dans un tube monté sur l’aiguille. Une fois le tube plein, le lien et l’aiguille sont retirés de votre bras. Une pression doit être exercée sur le site de la piqûre au moyen d’un coton appuyé localement pour mettre fin au saignement.

Chez le nourrisson ou le jeune enfant, une lancette est utilisée pour percer la peau ; le sang est recueilli dans une pipette, ou sur une bande réactive ou une lame. Un pansement peut être placé sur le site en cas de saignement.

Préparation

Il n’est pas nécessaire de se préparer spécialement avant le test. Votre prestataire de soins vous précisera si vous devez éviter des aliments ou boissons avant le dosage.

De nombreux médicaments peuvent affecter les résultats du dosage de la teneur totale en protéines. Avant le test, informez votre médecin des traitements médicamenteux que vous suivez.

Médicaments susceptibles d’affecter les résultats du test :

  • stéroïdes ;
  • androgènes ;
  • corticostéroïdes ;
  • dextrane ;
  • hormone de croissance ;
  • insuline ;
  • phénazopyridine ;
  • progestérone ;
  • ions ammonium ;
  • œstrogène ;
  • contraceptifs oraux.

Risques

Le prélèvement sanguin peut être source d’une douleur ou d’un inconfort. Les risques associés aux prélèvements sanguins sont minimes. Dans certains cas, il est possible que vous constatiez :

  • un saignement excessif ;
  • un évanouissement ou une sensation d’étourdissement ;
  • l’apparition d’un hématome (une accumulation de sang sous la peau) ;
  • un risque d’infection due à la rupture de l’intégrité de la peau.

Résultats

La fourchette normale pour la teneur totale en protéines est comprise entre 6 et 8,3 gm/dL (grammes par décilitre). Cette fourchette diffère légèrement d’un laboratoire à un autre. Ces fourchettes varient également en fonction d’autres facteurs tels que l’âge, le sexe, la population et la méthode de test. Votre teneur totale en protéines peut augmenter au cours de la grossesse.

Lorsque la teneur totale en protéines est anormale, d’autres tests doivent être réalisés dans le but d’identifier un déficit en une protéine spécifique, ou au contraire un excédent, afin de permettre un diagnostic.

Une teneur protéinique élevée peut indiquer :

  • une inflammation ou infection (telle qu’une hépatite virale B ou C, ou encore le VIH) ;
  • un trouble de la moelle épinière (tel qu’un myélome multiple ou macroglobulinémie de Waldenström).

Une faible teneur protéinique peut indiquer :

  • un saignement ;
  • un trouble hépatique ;
  • un trouble rénal (tel qu’un trouble néphrotique ou une glomérulonéphrite) ;
  • la malnutrition ;
  • une pathologie de malabsorption (telle que la maladie cœliaque ou une maladie intestinale inflammatoire) ;
  • des brûlures importantes ;
  • agammaglobulinémie.

Ratio A/G

Normalement, le ratio A/G (l’albumine par rapport à la globuline) est légèrement supérieur à un. Lorsque ce ratio est trop faible ou trop élevé, des tests supplémentaires doivent être effectués afin d’en identifier la cause et d’élaborer un diagnostic. En général, un ratio faible est indicateur d’une maladie auto-immune, d’un myélome multiple, d’une cirrhose ou pathologie rénale. Un ratio élevé peut indiquer une déficience génétique ou une leucémie.

D'autres articles

Esthétique du sourire : quelles solutions envisager ?

administrateur

2 minutes pour trouver une pharmacie de garde !

Journal

Constantes globulaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements de la dermite de contact : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diabète : les raisons de l’épidémie

administrateur

Shampoing solide : pourquoi opter pour ce nouveau type de cosmétique ?

administrateur

Comment réussir sa coloration végétale pour cheveux blancs ?

administrateur

Quelles sont les clés pour retrouver sa meilleure santé ?

administrateur

Prévention des maux de tête : définition, cause, symptômes, traitement

Irene