Image default
Santé

Syndrome d’hyperglycémie hyperosmolaire : définition, cause, symptômes, traitement

Le syndrome d’hyperglycémie hyperosmolaire (SHH) est un état potentiellement mortel lié à un niveau de glycémie extrêmement élevé. D’après Medscape, toute maladie entraînant une déshydratation ou une réduction de l’activité de l’insuline peut provoquer le SHH ; cependant, il résulte le plus souvent d’un diabète non contrôlé ou non diagnostiqué (Medscape, 2012). Le SHH diabétique est généralement provoqué par une infection ou une maladie, ou par l’absence de surveillance de la glycémie.

Lorsque la glycémie atteint un niveau excessif, les reins tentent de la compenser en évacuant du glucose dans les urines. Si vous ne buvez pas assez pour remplacer les fluides ainsi perdus, ou si vous buvez des boissons sucrées, le niveau de glycémie va augmenter en flèche et le sang deviendra plus concentré. Ce syndrome est appelé hyperosmolarité. Lorsque le sang devient concentré, il se met à retirer l’eau des autres organes, y compris le cerveau.

Parmi les symptômes possibles, on compte une soif excessive, des urines abondantes et de la fièvre. Les symptômes peuvent se développer lentement et s’aggraver progressivement au cours de quelques jours ou quelques semaines.

Le traitement consiste à stopper ou prévenir la déshydratation et à contrôler la glycémie. Un traitement rapide peut soulager les symptômes en l’espace de quelques heures. En l’absence de traitement, le SHH peut causer de graves complications potentiellement mortelles, notamment déshydratation, choc ou coma.

Si vous souffez des symptômes du SHH, rendez-vous aux urgences ou appelez les secours. Il s’agit d’une urgence médicale.

Causes

Les personnes âgées qui souffrent de diabète de type 2 courent un risque accru de développer le SHH.

  • Plusieurs facteurs peuvent contribuer au SHH, notamment :
  • infection
  • médicaments ayant pour effet de diminuer la tolérance au glucose ou provoquant des pertes de fluides.
  • récente opération
  • maladies combinées comme AVC et crise cardiaque
  • insuffisance rénale

Signes et symptômes

Signes et symptômes

Le SSH peut affecter n’importe qui, mais il est plus fréquent chez les personnes âgées souffrant d’un diabète de type 2.

Les symptômes peuvent se manifester progressivement et s’aggraver au bout de quelques jours ou de quelques semaines. L’hyperglycémie est un signe avant-coureur du SSH. On compte parmi les symptômes :

  • soif excessive
  • urines abondantes
  • bouche sèche
  • faiblesse
  • envie de dormir
  • fièvre
  • peau chaude en l’absence de transpiration
  • nausées, vomissements
  • perte de poids
  • crampes à la jambe
  • perte de la vision
  • troubles de l’élocution
  • perte de fonction musculaire
  • confusion
  • hallucinations

Si vous souffrez de symptômes du SSH, rendez-vous aux urgences ou appelez immédiatement les secours.

En l’absence de traitement, le SSH peut provoquer des complications mortelles, telles que :

  • déshydratation.
  • caillots sanguins
  • crise de type épileptique
  • choc
  • crise cardiaque
  • accident vasculaire cérébral
  • gonflement du cerveau (œdème cérébral)
  • niveau élevé d’acidité dans le sang (acidose lactique)
  • coma

Diagnostic

Un examen médical permettra de déterminer si vous souffrez de déshydratation, de fièvre, d’hypotension ou d’une accélération du rythme cardiaque. Ce syndrome est diagnostiqué le plus souvent par une analyse de sang permettant de déterminer votre glycémie – le médecin diagnostiquera un SSH si votre glycémie est de 600 mg/dl ou plus.

Votre médecin pourra pratiquer d’autres examens pour confirmer le diagnostic ou pour évaluer les complications possibles du SSH. Il pourra s’agir des examens suivants :

  • analyses de sang permettant de déterminer la glycémie et le niveau de cétone, créatinine, potassium et phosphate dans le sang
  • dosage d’hémoglobine glyquée (glycémie moyenne sur les deux ou trois derniers mois)

Si la cause du SSH n’est pas liée au diabète, une analyse d’urine pourra être faite pour le dépistage du diabète. D’après la clinique Mayo, le SSH peut affecter des personnes n’ayant pas encore été formellement diagnostiquées du diabète (Clinique Mayo, 2012).

Traitement

En raison des risques de graves complications, le SSH est traité comme une urgence médicale. Les soins d’urgence pourront comprendre :

  • fluides par intraveineuse afin de prévenir ou de stopper la déshydratation
  • insuline afin de réduire ou de stabiliser la glycémie
  • si nécessaire, des apports en potassium, phosphate ou sodium peuvent aider les cellules à retrouver leur fonction normale.

Les autres complications du SSH devront aussi être traitées.

Pronostic

Lorsque les soins sont prodigués immédiatement, ils peuvent soulager les symptômes en quelques heures.

Environ 10 à 20 pour cent des cas de SSH entraînent le décès du patient. L’âge avancé, la gravité de la déshydratation au moment du traitement, et la présence d’autres maladies sont des facteurs aggravants du risque de graves complications et de décès. Un traitement tardif multiplie également les risques (Medscape, 2012).

Prévention

La chose la plus importante à faire pour prévenir le SSH est de surveiller attentivement et de contrôler le diabète. Quelques mesures préventives :

  • apprenez à reconnaître les premiers signes avant-coureurs du SSH – et tenez-en compte si vous les ressentez
  • contrôlez régulièrement votre glycémie, surtout si vous vous sentez malade
  • prenez vos médicaments en respectant les doses prescrites
  • gardez une alimentation saine selon les recommandations de votre médecin
  • pratiquez une activité physique régulière
  • si vous vivez seul, demandez à un proche ou à un voisin de rester disponible en cas d’urgence
  • apprenez à votre famille, vos proches et vos collègues à reconnaître les premiers signes du SSH et demandez-leur d’appeler les secours pour vous si vous ne pouvez pas le faire vous-même
  • procurez-vous un bracelet d’identification médicale ou une carte d’identité du diabétique et gardez-le sur vous en permanence
  • faites de fréquents bilans de santé et tenez-vous à jour de vos vaccinations
  • appelez immédiatement les secours si les symptômes se mainfestent –

si vous ne le faites pas, vous mettez votre vie en danger

D'autres articles

Choisissez des e-liquides avec des bases végétales

Journal

Infection urinaire : symptômes, prévention et traitements

Irene

Culture et échantillon prélevé soigneusement (en milieu de jet) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment réussir sa coloration végétale pour cheveux blancs ?

administrateur

Maladie de Crohn : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dextrose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comprendre son corps pour prendre soin de sa santé

administrateur

Leucocyturie: définition et causes possibles

Irene

Infection de la vessie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene