Image default
Santé

Test sérologique du virus d’Epstein-Barr : définition, cause, symptômes, traitement

Le virus d’Epstein-Barr (EBV) est un membre de la famille de l’herpès, et c’est l’un des virus qui infecte le plus couramment les humains dans le monde entier. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) rapportent que 95 % des adultes aux États-Unis âgés de 35 à 40 ans ont été infectés par l’EBV à un moment de leur vie (CDC).

Chez les enfants, le virus ne cause généralement aucun symptôme. Chez les adolescents et les adultes, il provoque une maladie connue sous le nom de mononucléose infectieuse dans 35 à 50 % des cas. Le virus se propage par la salive ou par les sécrétions respiratoires supérieures et ne peut pas se propager par le contact avec le sang.

Le test sérologique du virus d’Epstein-Barr est une analyse de sang utilisée pour identifier l’infection à l’EBV. L’analyse détecte la présence d’anticorps, qui sont des protéines que le système immunitaire du corps libère en réponse à une substance nocive, appelée antigène. De manière plus spécifique, le test EBV est utilisé pour détecter les anticorps aux antigènes EBV. Le test peut détecter à la fois une infection courante et passée.

Utilisation

Votre médecin peut prescrire ce test si vous avez des signes et des symptômes de mononucléose infectieuse. Les symptômes durent généralement de une à quatre semaines et incluent :

  • fièvre ;
  • mal de gorge ;
  • ganglions lymphatiques enflés ;
  • mal de tête ;
  • fatigue ;
  • raideur de la nuque.

Votre médecin pourra également prendre en compte votre âge et d’autres facteurs pour décider ou non de prescrire le test. La mononucléose est courante chez les adolescents âgés de 15 à 17 ans étant donné qu’elle se propage facilement au contact de la salive. C’est pour cette raison qu’on l’appelle parfois la maladie du baiser .

Interventions

Le test de l’EBV est une analyse de sang effectuée par un(e) infirmier/-ère au cabinet de votre médecin ou en en ambulatoire dans un laboratoire clinique. Un échantillon de sang sera prélevé à partir d’une veine, généralement au pli du bras. La prise de sang implique les étapes suivantes :

  • Le site du prélèvement sera nettoyé à l’aide d’un antiseptique.
  • L’infirmier/-ière enroulera une bande élastique autour du biceps pour faire ressortir la veine.
  • Une aiguille sera insérée dans la veine pour collecter le sang dans un flacon ou un tube.
  • La bande élastique est ensuite retirée de votre bras.
  • Le prélèvement sanguin sera envoyé à un laboratoire pour analyse.

Très peu d’anticorps (voire aucun) peuvent être détectés au début de la maladie. Par conséquent, l’analyse de sang doit être répétée dans les dix à 14 jours.

Risques

Comme avec toute analyse de sang, il existe un risque léger de saignement, d’hématome ou d’infection au site de ponction. Il est possible que vous éprouviez une légère douleur ou une sensation de piqûre lors de l’insertion de l’aiguille dans le bras. Certains patients se sentent étourdis ou s’évanouissent après une prise de sang.

Résultats normaux

Un résultat normal signifie qu’aucun anticorps EBV n’était présent dans votre sang. Cela indique que vous n’avez jamais été infecté par le virus Epstein-Barr et que vous n’avez pas la mononucléose infectieuse. Toutefois, vous êtes toujours susceptible d’infection à l’avenir.

Résultats anormaux

Tout résultat anormal signifie que le test a détecté des anticorps EBV. Cela veut dire que vous êtes actuellement infecté par l’EBV ou que vous avez été infecté par le virus par le passé. Votre médecin pourra différencier une infection passée d’une infection actuelle grâce à la présence ou à l’absence, le cas échéant, d’anticorps qui combattent trois antigènes spécifiques.

Les trois anticorps que l’analyse recherche sont l’antigène de la capside virale (VCA) IgG, VCA IgM, et l’antigène nucléaire du virus d’Epstein-Barr (EBNA).

  • La présence d’anticorps IgG anti VCA indique qu’une infection EBV s’est produite à un moment donné (récemment ou par le passé).
  • La présence d’anticorps IgM anti VCA et l’absence d’anticorps anti EBNA signifie que l’infection s’est produite récemment.
  • La présence d’anticorps anti ENBA signifie que l’infection s’est produite à un moment donné dans le passé. Les anticorps anti EBNA se développent six à huit semaines après l’infection primaire et sont présents à vie.

Comme avec n’importe quel test, des résultats faux positifs et faux négatifs arrivent. Les CDC ont découvert que les résultats faux négatifs interviennent chez 10 à 15 % des patients. Toutefois, les faux négatifs interviennent essentiellement dans les analyses de jeunes enfants de moins de dix ans (CDC).

Traitement

Il n’y a pas de traitement connu de la mononucléose infectieuse et aucun médicament antiviral ni vaccin n’est disponible. Les symptômes se résorbent généralement d’eux-mêmes en un ou deux mois.

Toutefois, L’EBV reste dormant dans les cellules sanguines pour le restant de vos jours et peut se réactiver occasionnellement sans symptôme. Pendant cette période, il est possible de propager le virus à d’autres par le contact bouche-à-bouche.

D'autres articles

Scintigraphie de la vésicule biliaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fatigue chronique : Les 8 aliments miracles qui vont vous réveiller !

administrateur

Antibiogramme : indications et resultats

Irene

Le savon au lait de chèvre pour soulager l’eczéma

administrateur

Traitements du mélanome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dysurie : définition, causes et complications possibles

Irene

Molluscums pendulums (acrochordons, ou polypes fibroépithéliaux) multiples

Irene

Pourquoi recourir à un ostéopathe pour votre mal de dos ?

administrateur

Planification d’une intervention auprès d’une personne alcoolique

Irene