Image default
Santé

Infection urinaire : symptômes, prévention et traitements

Une infection urinaire est une infection siégeant au niveau d’un organe de l’appareil urinaire: l’urètre, la vessie et les reins. Les infections urinaires programme cpa IQ Option en français constituent l’une des formes d’infections les plus fréquentes de la femme jeune.

Les plus consultés

Anatomie

On appelle appareil urinaire l’ensemble des organes et canaux ayant pour fonction de produire et d’évacuer l’urine :

  • Les reins: filtrent le sang et produisent l’urine.
  • Les uretères conduisent l’urine des reins jusqu’à la vessie
  • La vessie stocke l’urine produite.
  • L’urètre évacue l’urine de l’organisme.
  • Chez l’homme: l’anatomie masculine, notamment l’importante longueur de l’urètre (15 centimètres en moyenne) offre une protection efficace contre le risque d’infection de l’appareil urinaire. Toutefois, après 50 ans, l’augmentation du volume de la prostate peut comprimer les voies urinaires et favoriser la survenue de cystite. La survenue d’une infection urinaire chez l’homme va justifier un examen de la prostate et des voies urinaires basses.
  • Chez la femme: les femmes présentent un risque de 30 à 50 fois supérieures à celui des hommes de développer une infection de la vessie (la cystite). La cystite est une pathologique particulièrement fréquente chez la femme jeune et sexuellement active. Environ une femme sur trois subira au moins un épisode d’infection urinaire avant l’âge de 24 ans et une sur deux au moins une fois au cours de la vie.

Symptômes

Les symptômes vont différer selon le site de l’infection:

  • Un besoin anormalement fréquent d’uriner, sans augmentation du volume global de l’urine produite, une douleur, une gêne, ou une sensation de brûlure sont des signes typiques d’une infection touchant les voies urinaires asses: la vessie et l’urètre.
  • De la fièvre associée à des frissons, des douleurs lombaires, sont autant de signes d’une extension de l’infection vers les reins. Une infection des reins, appelée pyélonéphrite, constitue une urgence médicale. Une consultation médicale immédiate est impérative si vous ressentez des symptômes évocateurs d’une pyélonéphrite.

À l’exception des urétrites bactériennes, les infections urinaires (la cystite et la pyélonéphrite) ne sont pas contagieuses. Si les rapports sexuels sont un facteur de risque majeur, le fait d’être touché par une cystite n’augmente pas le risque de transmettre l’infection à son partenaire sexuel. Ce sont, en effet, des bactéries originaires de l’intestin qui sont à l’origine de l’infection et non des bactéries originaires de l’appareil urinaire.

Diagnostic

Une infection urinaire peut être prise en charge par un médecin généraliste. Un examen clinique et un questionnaire sur les symptômes ressentis suffisent généralement à confirmer l’infection. La suite de la prise en charge va dépendre du profil du patient:

  • Chez une femme de moins de 65 ans en bonne santé générale, qui n’a pas de fièvre, qui n’est pas enceinte et qui n’a pas connu d’autres épisodes de cystite au cours des 3 derniers mois, un traitement peut être prescrit après un simple examen clinique. On parle dans ce cas d’une «infection urinaire simple ».
  • Chez une femme enceinte ou ayant d’autres facteurs aggravants (diabète, faiblesse immunitaire, mauvais état de santé générale etc.) une analyse d’urine appelée ECBU sera systématiquement préscrite. On parle dans ce cas d’une « infection urinaire compliquée ».
  • Chez une femme ou un homme présentant un signe d’infection des reins (douleurs lombaires, fièvre, frissons, nausées) une échographie des reins et un ECBU sont systématiques.
  • Chez un homme un examen de la prostate est systématique. La probabilité d’un trouble affectant la prostate, ou d’une anomalie touchant l’appareil urinaire, est élevée. Toute infection urinaire diagnostiquée chez un homme, quel que soit son âge, sera considérée comme compliquée. Un examen de la prostate par palpation et des examens d’imagerie médicale seront généralement prescrits.

Traitement

Les traitements des infections urinaires sont toujours à base d’antibiotiques. La durée du traitement et le choix de l’antibiotique prescrit vont dépendre du profile du patient et du site de l’infection.

  • Dans le cas le plus simple, une femme jeune souffrant d’une cystite, un traitement en dose unique (monuril) peut être prescrit. Le traitement est prescrit sans examens complémentaires.
    • Une pyélonéphrite peut, dans les cas sévères, justifier une brève hospitalisation.

 

Rechercher:

D'autres articles

Leucoplasie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Culottes pour les règles : Pourquoi elles sont très plébiscitées ?

administrateur

Comment se déroule le rapatriement de corps en avion ?

administrateur

Fatigue chronique : Les 8 aliments miracles qui vont vous réveiller !

administrateur

Anomalies congénitales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dextrose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le pectus excavatum : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Scarlatine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Attention, choisissez bien votre pharmacie en ligne !

Journal