Image default
Santé

Scarlatine : définition, cause, symptômes, traitement

La scarlatine est une infection qui survient parfois chez les patients atteints de pharyngite streptococcique. Elle est causée par des bactéries de la même famille que celles à l’origine de la pharyngite streptococcique (infection caractérisée par une gorge rouge, enflée et douloureuse). La scarlatine est aussi appelée fièvre scarlatine.

La scarlatine touche principalement les enfants et adolescents de 5 à 15 ans. La scarlatine se manifeste par la présence sur le corps de rougeurs brillantes, une gorge douloureuse et de la fièvre. Ce sont ces plaques rouges qui ont valu son nom à la scarlatine (la fièvre écarlate).

La scarlatine était autrefois une maladie infantile courante et grave. Elle est aujourd’hui devenue relativement rare et les antibiotiques ont permis de réduire à la fois la gravité des symptômes et la fréquence de la maladie elle-même. Les chercheurs ne sont, à ce jour, pas en mesure d’expliquer de manière satisfaisante les raisons du recul de la scarlatine en dépit de la persistance de la pharyngite streptococcique.

Symptômes

La scarlatine est généralement consécutive à une pharyngite streptococcique. Elle cause une forte fièvre suivie, deux jours plus tard, d’éruptions cutanées caractérisées par de légères cloques rouges similaires à celles causées par un coup de soleil qui, au toucher, rappellent le papier de verre. L’éruption cutanée débute sur la poitrine et l’estomac, avant de s’étendre au reste du corps. Sa durée est, la plupart du temps, comprise entre deux et sept jours.

Lorsque l’éruption recule, la peau commence à peler sur le site, de même que sur les extrémités des doigts et des orteils.

Autres symptômes fréquents de la scarlatine :

  • frissons ;
  • maux de tête ;
  • gorge rouge et douloureuse avec des points blancs et jaunes ;
  • amygdales enflées ;
  • nausées et vomissements ;
  • ganglions enflés au niveau de la nuque ;
  • zone de peau pâle autour des lèvres ;
  • langue blanche avec des points rouges sous la surface (langue framboisée).

Diagnostic

Le médecin collecte au fond de la gorge un échantillon de cellules pour analyse au moyen d’un coton-tige. Il s’agit d’un prélèvement de gorge. Une analyse streptococcique rapide en laboratoire permet de déterminer si le streptocoque est présent dans les cellules du prélèvement.

Le médecin procèdera également à un examen physique. Au cours de l’examen, il regardera votre bouche, votre langue, votre gorge et vos amygdales, palpera les ganglions lymphatiques pour évaluer leur volume et étudiera l’apparence et la texture de l’éruption.

Transmission

La bactérie à l’origine de la scarlatine, qui est un streptocoque du groupe A, vit dans les cavités buccale et nasale. En cas d’infection par la bactérie, celle-ci se transmet par :

  • la toux ;
  • les éternuements ;
  • les contacts avec la bouche, le nez ou les yeux après avoir touché une surface ou un objet porteur de la bactérie, puis avec une autre surface sans s’être lavé les mains ;
  • le partage de verres et d’ustensiles.

Traitement

Les médecins traitent d’ordinaire la scarlatine par des antibiotiques. Les antibiotiques aident généralement le système immunitaire à combattre la bactérie à l’origine de l’infection. En cas de prescription d’antibiotiques, il est essentiel de suivre le traitement jusqu’à son terme pour éviter une récidive.

Certains médicaments en vente libre, tels que l’aspirine ou l’ibuprofène, peuvent être utilisés pour combattre la fièvre. Le médecin peut en outre prescrire un traitement destiné à atténuer les maux de gorge. Des gargarismes à l’eau salée et l’utilisation d’un humidificateur d’air froid dans la chambre peuvent également contribuer à atténuer la gravité des maux de gorge et la douleur causée par ceux-ci.

La consommation de soupe chaude, de glaces à l’eau ou de crèmes glacées peut contribuer à atténuer l’inconfort lié aux maux de gorge. Il est essentiel de boire de l’eau en abondance pour éviter la déshydratation. Les enfants atteints de scarlatine ne doivent pas fréquenter l’école ni d’autres enfants avant que les antibiotiques aient fait effet et que la fièvre ait disparu depuis au moins 24 heures.

Complications

Dans la plupart des cas, les éruptions cutanées et d’autres symptômes de la scarlatine disparaissent en deux semaines. À défaut de traitement, la scarlatine peut être à l’origine de graves complications, et notamment :

  • d’une fièvre rhumatismale ;
  • d’une maladie rénale ;
  • d’une infection auriculaire ;
  • d’une infection cutanée ;
  • d’abcès de la gorge ;
  • de pneumonie ;
  • d’arthrite.

La plupart de ces complications peuvent être évitées par la prescription rapide d’antibiotiques.

D'autres articles

Surveillance de la glycémie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Échocardiographie d’effort : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gel hydroalcoolique : comment bien le choisir ?

Journal

Comment réussir son sevrage nicotinique

Journal

Infection urinaire chez l’enfant : symptômes diagnostic, traitement

Irene

Leucoplasie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements de la dermite de contact : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce que la CPAM

Journal

Quel régime choisir pour maigrir vite ?

administrateur