Image default
Santé

Trachéotomie : définition, cause, symptômes, traitement

Une trachéotomie est une procédure médicale, soit temporaire, soit permanente, au cours de laquelle un tube est chirurgicalement implanté à l’intérieur de la trachée du patient afin qu’il puisse respirer.

Le tube est inséré à travers une ouverture réalisée dans le cou en dessous des cordes vocales afin de permettre à l’air de pénétrer jusqu’aux poumons. La respiration se fait donc par le biais du tube, sans passer par la bouche, le nez et la gorge.

La trachéotomie est communément appelée stomie, qui est le nom de l’orifice dans lequel le col du tube passe.

Utilisation

Une trachéotomie peut être réalisée pour plusieurs raisons, et toutes ces raisons sont liées à une restriction des voies respiratoires empêchant l’air d’atteindre les poumons. Elle peut être employée au cours d’une situation d’urgence lorsque le passage de l’air est bloqué, ou en raison d’une maladie ou de tout autre problème rendant la respiration normale impossible.

Les pathologies qui exigent une trachéotomie incluent :

  • l’anaphylaxie (une réaction allergique grave affectant tout le corps au cours de laquelle les voies respiratoires se rétrécissent et la pression artérielle diminue rapidement)
  • une malformation congénitale des voies respiratoires
  • des brûlures des voies respiratoires dues à l’inhalation de substances corrosives (y compris de la vapeur et de la fumée)
  • le cancer du cou
  • les maladies pulmonaires chroniques
  • le coma
  • un dysfonctionnement du diaphragme
  • une brûlure ou une chirurgie au visage
  • une infection
  • des dommages causés au larynx ou une laryngectomie
  • des dommages causés à la paroi thoracique
  • l’apnée obstructive du sommeil (un état dans lequel l’apport d’air aux poumons est interrompu par intermittence ou diminué pendant le sommeil)
  • l’obstruction par un corps étranger
  • une paralysie des muscles utilisés pour la déglutition
  • des blessures graves à la bouche ou au cou
  • des tumeurs
  • une paralysie des cordes vocales

Risques

Toute intervention chirurgicale impliquant une ouverture implique un risque d’infection et de saignement excessif. Il peut également exister une réaction allergique à l’anesthésie, même si cela reste rare. Il est impératif d’informer son médecin de toute réaction allergique connue à une anesthésie réalisée par le passé.

Les risques spécifiques liés à la trachéotomie incluent :

  • des dommages causés à la glande thyroïde dans le cou
  • une érosion de la trachée, bien que rare
  • une perforation du poumon ou un collapsus pulmonaire
  • des tissus cicatriciels dans la trachée

Préparation

Si une trachéotomie est réalisée au cours d’une procédure d’urgence telle que l’extraction d’un corps étranger qui obstrue les voies respiratoires, on ne disposera pas de suffisamment de temps pour préparer le patient.

En revanche, si la trachéotomie est planifiée, le médecin communiquera au patient tout ce qu’il est nécessaire de savoir afin de se préparer au mieux à l’intervention. Il peut s’agir de jeûner jusqu’à 12 heures avant l’intervention, retirer tout bijou et revêtir une chemise d’hôpital avant la procédure.

Interventions

Le médecin réalisera tout d’abord une anesthésie générale afin de plonger le patient dans un sommeil inconscient visant à le rendre insensible à la douleur. Dans les cas d’urgence, il faudra se satisfaire d’une anesthésie locale du cou. Lorsque l’anesthésie a produit ses effets, la procédure peut commencer.

Le chirurgien réalisera une incision dans le cou, juste en dessous de la pomme d’Adam. L’incision devra sectionner les anneaux cartilagineux rigides de la paroi extérieure de la trachée. L’ouverture ainsi réalisée est ensuite élargie suffisamment pour qu’un tube de trachéotomie puisse y être inséré.

Il existe plusieurs types de tubes de trachéotomie. Le médecin optera pour celui qui convient le mieux au cas du patient. Le patient peut être raccordé à un ventilateur au cas où son état nécessiterait un appareil d’assistance respiratoire. Lors du réveil, le patient peut être branché à un ventilateur.

Le tube sera maintenu en place grâce à un bandage tout autour du cou. Celui-ci aide à maintenir le tube en place pendant que la peau environnante cicatrice. L’équipe chirurgicale fournira des instructions au patient afin qu’il soigne sa plaie et entretienne son tube de trachéotomie.

En général, le patient a besoin de un à trois jours pour s’habituer à la respiration par le tube de trachéotomie. Parler et produire des sons nécessitent également un peu de pratique dans la mesure où l’air inspiré ne passe désormais plus par la boîte vocale. Pour certaines personnes, recouvrir le tube leur permet de parler relativement facilement.

Comme solution alternative, il existe des valves spéciales qui peuvent être raccordées au tube de trachéotomie et qui permettent à l’air, tout en inspirant en même temps par le biais du tube, de sortir par le nez ou la bouche, ce qui permet de pouvoir parler.

Suivi

Si la trachéotomie est provisoire, il ne reste généralement qu’une petite cicatrice une fois le tube retiré.

Les personnes nécessitant une trachéotomie permanente peuvent avoir besoin d’aide pour s’habituer à vivre avec la stomie. Le médecin donnera des conseils sur le nettoyage et l’entretien du tube.

Bien que les personnes ayant une trachéotomie éprouvent initialement des difficultés à parler, la plupart parviennent à s’adapter et à apprendre à parler.

D'autres articles

Pâleur : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gonohrrée (blennorragie) : symptômes, prévention et traitements

Irene

E-liquides au CBD : 3 conseils pour acheter celui qui vous conviendra parfaitement

Journal

Qu’est-ce que l’augmentation mammaire par implant ou lipofilling ?

administrateur

Mauvaise haleine (halitose) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Alimentation : comment manger mieux pour améliorer sa santé ?

administrateur

Présence de sang dans les expectorations (crachats) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Stérilisation gamma : comment ce traitement par rayon fonctionne-t-il ?

administrateur

Pourquoi utiliser un purificateur d’air ?

Journal